Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 juillet 2009 7 26 /07 /juillet /2009 18:56

 

Lac Powell pano 2 

  

Nous traversons le Painted Desert et ses lumineuses couleurs vertes et rouges en direction de Page et du Powell Lake, un lac artificiel créé sur le fleuve Colorado par le barrage de Glen Canyon achevé en 1963.

Philippe nous ayant avertis que, du barrage, on ne verrait presque rien du lac, nous avons choisi l’excursion en avion pour 110 dollars chacun… on espère que ça vaut la dépense ! 

 

Lac Powell barrage Glen Canyon 

Dans le car, Philippe nous donne qqs informations sur le barrage : jusqu'en 1884, seuls les indiens Navajos vivaient dans la région. Il n'y avait rien ici avant 1960, date à laquelle le Congrès américain autorise la construction d'un barrage afin de contrôler le cours du Colorado et de fournir de l'énergie hydro-électrique. Pour loger les travailleurs, une ville fut construite : Page (8000 habitants), qui se trouve sur un plateau dominant le lac Powell. Aujourd'hui, la ville sert surtout de base de loisirs (bateaux-maisons, jet skis, pêche, baignade, randos…)

Pour  construire le Glen Canyon Dam, il a fallu couler du béton 24h sur 24 pendant 3 ans ! (c’est le 4e plus grand barrage des Etats-Unis) Du béton de mauvaise qualité ayant été donné gratuitement par les constructeurs du barrage, une des particularités de Page est d’avoir vu s’élever rapidement les unes à côté des autres 10 églises de confessions différentes (Méthodiste, de Jésus Christ des Saints des derniers jours (!), de l’Assemblée de Dieu…) que nous apercevons d’ailleurs de la route. 

 

Lac Powell Glen Canyon Dam 1 

Pour de plus amples informations sur le barrage, je laisse la parole à Charline qui l’a visité avec la famille Beaver : « Faisant partie des quelques privilégiés ayant eu la chance de pouvoir descendre dans le barrage (visite agrémentée des commentaires d’un guide local), nous avons décidé d’en profiter pleinement afin de pouvoir faire un rapport détaillé à ceux qui ne sont pas venus. Enfin c’est ce qu’on aurait pu faire si le guide s’était décidé à ne pas nous aboyer dessus comme un colonel allemand (en plus, il était grand et blond…), parlant à toute vitesse, allant même jusqu'à nous ignorer. Sans doute était-il désespéré de nous voir hilares à chaque fois qu’il ouvrait la bouche…Mais comment rester sérieux devant un Alan Beaver qui s’amusait  à l’imiter ??!  Bref j’ai sans doute vu et entendu des choses uniques et inoubliables, dommage que je n’ai rien compris ! »

 

Bon, on est bien avancé avec ça ! Internet, au secours !

Alors, en fait, à sa crête, le barrage a une longueur de 476 mètres pour une largeur de 11 mètres. Du Visitor Center part un ascenseur permettant de visiter la centrale électrique, quelques 160 mètres plus bas. Il y règne une température constante de 10 degrés. A ce niveau, 30 m de béton séparent la centrale du lac Powell.

 

Lac Powell Glen Canyon Dam 2

Le toit de la centrale est recouvert de 8000 m2 de gazon («ça je l’ai vu, j’ai même pris des photos  ! ») permettant de diminuer la température à l'intérieur du bâtiment des turbines.

 

 

Page Fly 

Lac Powell avion

Donc, pendant que Charline profite de la très intéressante visite guidée, Norbert et moi, ainsi que quelques courageux de notre groupe, nous rendons sur la piste d’envol du coucou qui va nous servir de moyen de transport pendant 40 minutes… (sglurp !) Nous voilà harnachés pour le décollage, il fait très chaud (ou est-ce la peur qui me fait transpirer ?)

  

Lac Powell 8-copie-1  Décollage, nous prenons rapidement  de la hauteur (re-sglurp) et là, c’est la stupéfaction : le lac Powell n’est pas un lac !

 

Lac Powell 1

En fait, il s’agit d’une multitude de canyons (96 en tout) aux roches ocres, blanches et rouges, alimentés par 5 fleuves (il a fallu 17 ans pour tout remplir sur 150 mètres de profondeur par endroit) dont le plus important est bien sûr le Colorado 

 

Lac Powell 2 

Du coup ses rives sont tellement  découpées que, si le lac fait 300 km de long, la totalité de son rivage mesure environ 3380 km, une distance plus grande que celle de la côte pacifique des Etats-Unis !

 

Lac Powell 3

Alors évidemment, c’est absolument magnifique, encore une fois ! Je commence d’ailleurs à me demander si on va pouvoir supporter tant de beauté en si peu de jours… notre cerveau va imploser !

 

Lac Powell 7On ne sait plus où donner des yeux, le "lac" s’étend à perte de vue...

 

Lac Powell 11

 ... je mitraille le paysage de photos par tous les hublots...

 

Lac Powell 4

 

Lac Powell 6.

 

Lac Powell 5

 

Lac Powell 9

J’oublie que je suis très haut dans le ciel à l’intérieur d’un tout petit avion à 9 places !

 

Lac Powell Rainbow Bridge 2

Notre vol nous conduit en 20 mn jusqu’au site le plus célèbre, le Rainbow Bridge National Monument, arche naturelle découverte en 1909. Cette merveille de pierre est le plus large pont naturel au monde (10 m d'épaisseur). Les indiens Navajos l'appellent "Nonnoshoshi", l'arc-en-ciel changé en pierre (pour eux, les arcs-en-ciel sont les gardiens de l'univers et le site est sacré). D’en haut, l'arche nous semble très petite et pourtant elle culmine à 90 mètres au-dessus du lit de la rivière !

 

Lac Powell Rainbow Bridge

Philippe nous racontera par la suite le mythe lié à cette arche : poursuivis par un monstre, un couple d’indiens Navajo se retrouva au bord d’une falaise sans possibilité de traverser le canyon, pris au piège… c’est alors que l’orage gronda et qu’apparut un arc-en-ciel qui se transforma en pierre et permit aux amoureux de prendre la poudre d’escampette… c’est-y pas joli ?

 

Lac Powell 10-copie-1

Après cette virée au 7e ciel, nous devons redescendre sur terre pour retrouver nos compagnons au Visitor Center Carl Hayden (qui se situe en Arizona, alors que nous avons survolé le lac en Utah… pratique, avec le décalage horaire d’1 heure entre les deux Etats, on a passé notre temps à rajeunir et revieillir !) L’entrée dans le Centre (et donc dans la centrale électrique du barrage) fait l’objet de fouilles minutieuses (ce sera la seule fois avec les aéroports), et nous avons le temps de profiter de l’exposition en attendant l’arrivée de Charline qui tarde à remonter de sa passionnante visite guidée…

 

Du lac Powell à Kanab

En route pour Kanab, fondée entre 1840 et 1880 par des fermiers mormons et située au pied des Vermillions Cliffs, les adultes somnolent un peu, les jeunes jouent aux cartes au fond du car (ça y est, ils ont commencé à se regrouper…). Arrivée à l’hôtel Mission Inn où nous posons nos valises et nous repartons aussitôt pour prendre notre repas dans un restaurant en ville. Je m’attends à tout, car c’est dans cette même ville que mes parents ont eu droit à leur « western movie » avec mise en scène et déguisement… en nous rendant au restau, je reconnais d’ailleurs le lieu de leurs exploits ! (Le Denny’s Wigwam)

Le nôtre est d’ailleurs tout aussi folklo, là on est en plein Far West, tout est fait pour contenter le fan de westerns !

 

Kanab Frontier Movies 1 

On entre dans le restaurant par une boutique (bien sûr) où l’on retrouve toujours les mêmes objets artisanaux indiens puis on est reçus dans un saloon par une Calamity Jane au bidon rebondi qui nous oriente vers la cour

 

Kanab Frontier Movies 2

où nous entrons dans un village fantôme plus vrai que nature ! (on voit que Charline a bien l'habitude de participer aux tâches ménagères usuelles...) 

 

Kanab Frontier Movies bank

avec banque,

 

Kanab Frontier Movies Prison 

prison,

 

Kanab Frontier Movies potence

potence,

 

Kanab Frontier Movies cimetière  cimetière… (sur les pierres tombales, les inscriptions : "Etranger, au mauvais endroit, au mauvais moment", "Mort avec ses bottes aux pieds", "Il a dit : "vous ne me prendrez pas vivant", et c'est ce qui s'est passé"...)

 

Kanab Frontier Movies 3 

La cabane du trappeur et la trappeuse...

 

Kanab touristes

Bref, on a joué le jeu et pris les photos de touristes comme tout le monde !

Ensuite, le repas est tout aussi folklo (mais savoureux : bœuf bouilli et haricots rouges…), le patron (mâchoire édentée et accent américain épouvantable… ce devait être le même que celui de mes parents au Wigwam !) appelle au buffet en actionnant une grosse cloche, le repas se déroule sur fond de musique country, on s’attend presque à voir arriver Billy the Kid…

 

cowboyx.gif  

Nous rentrons à pied dans la nuit, la promenade est agréable et nous permet de faire quelques achats de provisions dans un supermarché ouvert tard (bouteilles d’eau et chewing-gum au goût fort curieux…)

Nous nous étonnons que cette ville mormone où l’alcool, le café et la cigarette sont interdits, par ailleurs surnommée « la petite Hollywood » (plusieurs grands films y ont été réalisés), soit entièrement dédiée au plaisir du touriste dans le plus grand respect  de l’ambiance western caricaturale… mais Philippe nous expliquera qu’il ne faut pas confondre Mormons et Amish, dont la religion est austère. Les Mormons, eux, ne doivent pas bouder les plaisirs puisque leur religion autorise la polygamie ! (il fallait avoir le plus d’enfants possible pour se multiplier…) Bon, aujourd’hui, c’est interdit sinon ils n’auraient pas pu rentrer dans l’Union… (mais il paraîtrait que ça se fait toujours en cachette…)

 

Kanab-Mormons-panneau.jpg

En plus, l’Eglise mormone est très riche (les Mormons lui donnent 10% de leur salaire) et, en Utah, ils possèdent la plupart des banques, des assurances, des grandes sociétés immobilières, des médias…

A noter qu’il n’y a pratiquement pas de délinquance et de criminalité en Utah (normal : si les mormons doivent s’occuper de plusieurs femmes, ils n’ont pas le temps pour les vols, crimes, rackets ou autres loisirs…)

 

 

barre coucher soleil

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Carnets de Voyages aux USA et au Canada
  • Carnets de Voyages aux USA et au Canada
  • : 10 périples en Amérique du Nord, des infos, des conseils, des liens pour aider d'autres routards à préparer leur propre voyage
  • Contact

Mon autre blog

Sabyplanete
(Lyon, Corse, Bretagne, Châteaux de la Loire, Jordanie, Kenya, Mexique et Pérou)