Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 février 2016 2 23 /02 /février /2016 08:13

 

La photo du jour

 

FEVRIER 2016 : JOUR 4 / VALLEY OF FIRE

Même pas honte...

 

...les autres non plus d'ailleurs !

 

Sautera, sautera pas ?

 

La Vallée du Feu, nous l'avons découverte en juillet 2005... sous la pluie !

Quelques points de vue et le White Dome trail avaient suffi pour faire de ce parc d'Etat une des plus belles surprises de notre voyage organisé...

Nous avons tenté d'y revenir deux fois l'été (en 2009 puis en 2013) mais les températures insupportables nous ont découragés... aussi, on ne pouvait pas zapper ce parc dans l'organisation de ce trip, même si nous serons forcément frustrés par le peu de temps que nous pourrons y consacrer... J'ai prévu en effet de faire en priorité le trail "des 7 merveilles" et nous ne sommes pas très rassurés car, contrairement au sentier d'hier, celui-ci n'est pas balisé après la première merveille... j'ai bien téléchargé une application GPS de randonnée sur mon smartphone mais je ne suis pas sûre de bien savoir l'utiliser... (ben non, je ne sais pas tout faire !!!)

Alors si Martine est capable de se perdre dans un canyon qui suit le lit asséché d'un cours d'eau, il va peut-être falloir l'attacher à nos sacs-à-dos pour ce trail... ah mais non, j'avais oublié, elle a son sifflet !

 

Carte récente de Valley of Fire

Cartes et coordonnées GPS de la boucle des 7 merveilles

 

En attendant, nous n'en avons pas fini avec la Vallée de la Mort : il nous faut nous rendre à Mesquite Flat Sand Dunes pour se faire une petite piqûre de désert de sable...  et pour ça, nous tournons le dos à la Vallée du Feu ! Mais cela nous permet de profiter encore des Desert Gold flowers...

 

Bon, ce n'est heureusement pas très loin, nous voilà déjà arrivés à destination... Le matin, le sable n'a pas les teintes ocre que l'on peut voir sur les photos de coucher de soleil mais l'endroit est quand même super beau et on est encore presque seuls...

 

Le site a été utilisé dans de nombreux films, notamment Star Wars...

 

d'ailleurs la dune de gauche, la plus célèbre, a pour nom Star dune (mais il parait que ça vient du nom du poisson "starfish"...) Non, non, rassurez-vous, on n'a pas encore perdu Martine...

 

Norbert la colle de près !

 

Par contre, il y en a deux qui se sont perdues... et on n'a pas retrouvé leur propriétaire !

 

Allez, une dernière pano pour la route (n'oubliez pas de cliquer pour les agrandir !)

 

Nous voulions rejoindre l'Interstate 95 par Beatty mais la route de Scotty's Castle est fermée dès son intersection avec la 190 depuis les inondations d'octobre, aussi on est obligés de retraverser le parc, ce qui ne nous fait pas vraiment gagner du temps...


Avec les 21°C que nous avons ce matin à 9h30, on en oublie que c'est l'hiver, en vrai ! (au fait, attention, pas de carburant regular à la station essence de Furnace Creek en ce mois de février, heureusement, on en a trouvé à Stovepipe Wells Village, un peu après Mesquite Sand Dunes)

 

On repasse au nord de Las Vegas, et nous voilà dans Valley of Fire State Park... et là, il va m'être super difficile de trier parmi toutes les amazing-oh-my-god photos de la journée... finalement, heureusement que nous n'avons pu y passer qu'un après-midi sinon, j'aurais explosé mon quota !

 

Nous commençons par un arrêt aux Beehives (les ruches)

 

où nous faisons nos photos de touristes

 

 

et la traditionnelle "tumeprendsenphotoaveclavoiture?"

 

J'adore ces mélanges de couleurs...

 

Puis un arrêt au Visitor Center pour notre pique-nique (dehors, bien sûr, puisqu'il fait super beau...)

 

Encore une fois, ya pire comme déco de resto...

 

 

 

et en plus on se fait plein de copains !

 

Direction le parking 3 pour le départ du trail de Fire Wave

 

Fire wave est longtemps restée une destination secrète que les randonneurs se transmettaient à coup de coordonnées GPS mais devant l'afflut de touristes, les rangers se sont décidés à baliser ce sentier de 2km AR...

 

On marche d'abord dans le sable

 

puis sur la roche

 

et le trail est magnifique où que l'on regarde...

 

Dire qu'on marche sur ces fragiles merveilles...

 

Vous reprendrez bien un peu de bacon ?

 

Finalement le paysage du trajet est aussi beau que la "wave" qui n'est pas très grande et malheureusement dans l'ombre en ce milieu d'après-midi d'hiver.

 

La preuve : voici ce que je vois de là où je me trouve sur la photo précédente!

 

Mais nous avons décidé de continuer le chemin pour aller voir d'autres miracles de la nature : une boucle de 3,2 km qui va nous faire retraverser la route pour remonter au parking par l'autre côté avec des merveilles au nom évocateur : Pink Canyon, Striped Rock, Crazy Hill, Thunderstorm Arch...

 

Nous descendons derrière la wave et tournons à droite pour emprunter un "wash" asséché

 

On ne sait pas exactement quelle température il fait dans ce wash mais vu qu'il faisait 32°C plus haut, je pense qu'on doit frôler les 35°C et on avance péniblement, le soleil dans les yeux et en manquant d'air... on n'ose pas imaginer ce que ça doit donner l'été !

 

Finalement, on atteint le Pink Canyon (appelé aussi Pastel Canyon), très fiers d'avoir trouvé tout seuls (oui parce que bien sûr, j'y comprends rien à mon appli GPS qui devait fonctionner sans connection internet... pourtant j'avais téléchargé la carte du parc et tracé mon circuit avec les coordonnées ! Suis un peu nulle comme randonneuse...)

 

Ce petit slot canyon est vraiment amazing-oh-my-god

 

On s'extasie devant les couleurs et les graphismes de la roche

 

On s'extasie aussi devant les dessins que la pluie visiblement récente a tracés dans la terre sablonneuse... on dirait du chocolat !

 

On s'extasie donc jusqu'à ce que Martine, qui marche devant (on est sûrs de ne pas la perdre comme ça...) pousse soudainement des cris mêlés de mots indécents que je traduirai ici par "screugneugneu de screugneugneu" pour ne pas être censurée...

 

Voilà pourquoi !

 

Le canyon est inondé ! Pas sur une longue distance mais impossible de passer, c'est assez profond et les chaussures s'enfoncent dans la vase : Martine a failli y rester collée à vie ! Zut de zut, il faut faire demi-tour et revenir au niveau du parking en empruntant à nouveau le wash étouffant...

 

Du coup, avec Martine on traine un peu pour profiter de l'ombre et de la fraicheur relative du slot canyon

 

et puis il faut nettoyer les chaussures...

 

et faire des photos de touristes...

 

Et c'est là que Martine nous dégotte ça ! Un vrai fossile qu'on n'a même pas le droit d'emporter et que je m'empresse de ranger dans mon sac-à-dos comme un trésor inestimable...

 

On rebrousse chemin et là, c'est le ravissement : avec le soleil dans les yeux à l'aller, on n'avait pas remarqué qu'on se promenait dans une immense crème glacée fraise/citron !

 

C'est magnifique ! (surtout quand on clique...)

 

Dur dur de laisser des photos de côté... elles sont toutes belles. Du coup, j'assemble... ça en fait moins !

 

Re-Fire wave où on s'arrête pour vider nos bouteilles d'eau... enfin, surtout Martine et Norbert parce que moi, je n'ai pas le temps : j'ai remarqué que les alentours du rocher étaient en fait vraiment spectaculaires et qu'on pouvait voir plein de waves en contrebas... j'ai donc encore 500 000 photos à faire !

 

 

 

 

 

On a bien fait de repasser par le coin !

 

Glace moka/caramel beurre salé...

 

Et en plus, le soleil a tourné alors le site est beaucoup plus joli maintenant...

 

C'est tellement beau que j'en ai oublié de boire !

 

Finalement on ne regrette pas de faire le trajet en sens inverse, le soleil bas magnifie les couleurs...

 

 

 

Sauf qu'on a perdu beaucoup de temps, que le soleil descend dangereusement et maintenant, on craint de faire le reste de la boucle des merveilles dans le sombre... du coup, on abandonne pour cette fois : on reviendra !

 

A la place, on s'arrête pour le court trail de Petroglyphs Canyon, parce que nous, on adore les dessins primitifs...

 

...genre Youkoulélé, comme dirait Martine (c'est Kokopelli, normalement...)

 

Donc ici, on est servis, yen a plein !

 

On apprécie beaucoup l'ombre après le coup de chaleur dans le Kaolin wash...

 

 

 

 

 

La fin de ce trail de 500m, c'est le réservoir de la souris (Mouse's Tank), un des rares points d'eau du parc (sauf que nous, on en connait au moins un autre... screugneugneu !), lieu qui était utilisé autrefois comme cachette par les indiens.

 

Bon, il faut partir, nous avons de la route à faire encore pour nous rendre à Mesquite... bye bye Elephant Rock !

 

Bon, et bien moi, je n'ai qu'une chose à dire : je l'aime très fort cette Vallée du Feu avec ses trails ice-cream... et je sais que je ne suis pas la seule... j'en connais même qui vont s'y marier !

 

 

Et surtout, n'oubliez pas :

Vous ne pourrez pas dire que je ne vous avais pas prévenus !

 

 

  N'avoir vu que 2 merveilles sur les 7... bon, cela dit, on a eu l'impression de ne voir que des merveilles tout le long du trail ! Et puis, vous connaissez notre leimotiv maintenant... on reviendra !

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Carnets de Voyages aux USA et au Canada
  • Carnets de Voyages aux USA et au Canada
  • : 10 périples en Amérique du Nord, des infos, des conseils, des liens pour aider d'autres routards à préparer leur propre voyage
  • Contact

Mon autre blog

Sabyplanete
(Lyon, Corse, Bretagne, Châteaux de la Loire, Jordanie, Kenya, Mexique et Pérou)